Imaginez 632 adhérents qui se bousculent 4 jours par semaine aux portes de la MDL avec leur joie de vivre incompressible !!!...En fait une cinquantaine d’habitués profitent vraiment de tous les attributs de cet espace de vie idyllique et viennent tous les jours .C’est leur point de ralliement, notamment le midi.

 01 02 03

 Secondes , premières , et terminales se cotoient sur un terrain d’égalité autour des jeux de société : Les plus belles parties de rigolade au jungle speed , de beaux duels commentés aux échecs , et même les vieux rossignols comme le monopoly , le cluedo , le pictionary , le risk offrent encore de belles heures d’échange et de détente.

Le baby-foot reste une institution à lui seul de la MDL et fort sympathique car il permet aux habitués de s’affirmer en tant que tels et aux nouveaux arrivants de s’installer dans les lieux sans difficulté.

On passe dire bonjour , se rafraîchir à la fontaine , renoncer à un moment de solitude ou mettre à jour son facebook.

Ce qui participe beaucoup à la convivialité de l’endroit , c’est la musique. On allume la télévision pour un duo musical ou humoristique à certaines occasions.

 04 05

06 07

En plus des 4 ordinateurs du rez-de-chaussée ,les salles du premier sont équipées de 6 nouveaux postes alors ça circule gaiement.

 

Deux sorties ont marqué cette année 2010 et surtout la surprise d’un temps spécialement catastrophique pour ces 2 évènements !

Mercredi 31 Mars, 30 adhérents pour aller faire des Strikes au bowling de Saint-Martin-au –Laert. Ils ont été bien reçu : briefing avant de jouer, bonbons offerts et ambiance Boite de nuit !C’est l’équipe des premières qui a cumulé le plus de points sur les 2 parties mais sans faire de sexisme, il n’y avait qu’un seul garçon pour l’équipe des secondes et celle des terminales !

 10

Pour l’escapade « aventure » au Bois d’Olhain mercredi 26 mai, la pluie n’a pas réussi à démotiver les 40 participants et leur témérité a été récompensée par un ciel clément dès la descente du bus ! Par contre, ils ont été vite au parfum quant à la difficulté de garder l’équilibre sur des rondins de bois mouillés !

 11 12

Les premiers plateaux dans les arbres sont à 7mètres, les derniers pour la piste noire dépassent 15mètres, alors ils étaient bien content de leur ligne de vie anti-dérapage ! Certains ont dû négocier avec la peur du vide, d’autres n’ont eu aucune difficulté à singer leurs cousins éloignés !

Tout le monde a apprécié cette expédition qui mériterait qu’on prévoit la prochaine fois des protège-tibias, des gants, et des séries intensives d’abdos !