Une section européenne est ouverte depuis une dizaine d’années au Lycée Alexandre Ribot. Les sections européennes proposent à des élèves motivés de développer leurs compétences en langues vivantes et leurs connaissances de la culture des pays étrangers. Aucune condition particulière n’est requise pour l’admission en section européenne, hormis une aptitude et une motivation pour l’apprentissage des langues.

          Les élèves des sections européennes suivent certains enseignements particuliers, en plus de leur cursus « classique », fondés sur les axes suivants :

  • l’enseignement en langue étrangère d’une discipline non linguistique..
  • la connaissance approfondie de la culture des pays où la langue de la section est parlée.

          A partir de la classe de seconde, un enseignement complémentaire au programme est donc proposé aux élèves, dispensé dans la langue de la section. Il s’agit, au Lycée Alexandre Ribot, d’histoire et géographie en anglais.

          Cet enseignement spécifique, qui n’est pas un cours de langue anglaise renforcée, permet néanmoins aux élèves d’approfondir leurs compétences linguistiques. En effet, le fait de devoir suivre un cours dans une langue étrangère pousse les élèves à faire de remarquables progrès et leur donne l’occasion de se dépasser.

           Dans le cadre de la section européenne, en conformité avec son projet d’établissement, le Lycée Alexandre Ribot organise des activités culturelles et d’échanges, visant à faire acquérir aux élèves une connaissance approfondie de la civilisation du ou des pays où est parlée la langue de la section.  

          Ainsi, pour les élèves de seconde de la section européenne, un échange a été mis en place il y a une dizaine d’année avec Emmanuel College, un établissement britannique, situé à Gateshead, en banlieue de Newcastle. Les élèves anglais viennent chaque année à Saint-Omer, pour une dizaine de jour, à la période de la Toussaint, et sont accueillis dans la famille de leur correspondant du Lycée Alexandre Ribot. En juin, c’est au tour des élèves de la section européenne de se rendre pour une dizaine de jours en Angleterre, dans la famille de leurs correspondants. Ils ont donc l’opportunité de vivre en immersion dans une famille anglo-saxonne, de suivre des cours, avec leurs correspondants dans une école britannique, et de d’effectuer de nombreuses visites culturelles, comme par exemple la Cathédrale de Durham ou le centre historique de la ville d’York. 

         Initié en octobre 2010 par la visite de l’ambassadeur des États-Unis au Lycée Ribot, dans le cadre de la réactivation des liens entre Saint-Omer et l’état du Maryland, puis par la visite prometteuse d’un lycéen américain, en juin 2011, un échange avec la John Carroll School, de Bel Air, dans la région de Washington est en cours de concrétisation. Un groupe d’élèves de la section européenne doit partir pour deux semaines en octobre prochain. Ils seront accueillis dans la famille de leurs partenaires, qui leur rendront visite à leur tour en avril 2017. Des journées de visites, sur les traces de la famille Carroll, dont plusieurs membres ont étudié au XVIIIème siècle à Saint-Omer et ont par la suite participé à la Révolution Américaine, seront organisées à New-York, Washington, Philadelphie, Baltimore et Annapolis.

            Depuis huit ans, un voyage culturel est proposé, chaque année, pour les élèves de première et terminale de la Section Européenne. Les élèves sont hébergés dans des familles anglophones, ce qui leur donne de nouveau l’expérience de l’immersion. Les journées sont consacrées à des visites, en lien avec le programme étudié en classe. L’objectif est de donner aux élèves de la Section Européenne l’opportunité de découvrir le patrimoine culturel et historique, riche et original, des pays visités. Ils peuvent ainsi approfondir leurs connaissances, s’ouvrir à l’Europe et au monde, et élargir leurs horizons.

     En 2009, un voyage d’une semaine en Irlande a été proposé aux élèves de la section européenne, à Dublin, la capitale, et dans la région de Cork, métropole du sud du pays.

     En 2010, c’est Londres, capitale du Royaume-Uni, au riche patrimoine architectural et qui compte de nombreux grands musées, que les élèves ont pu découvrir.

    En 2011, un autre voyage en Irlande d’une semaine a été organisé, lors duquel les élèves ont pu visiter Dublin et sa région, ainsi que Galway, métropole de l’ouest du pays, le Connemara et les Iles d’Aran, terres les plus occidentales du continent européen.

    En 2012 et 2016, c’est dans le cadre d’un voyage en Angleterre, sur le thème des villes universitaires, que les élèves de la Section Européenne ont eu la chance de visiter les campus pluriséculaires de Cambridge et Oxford, mais aussi les villes de Londres et Brighton, ainsi que les châteaux de Blenheim, Windsor ou Hampton Court.

    En 2013 et 2015, deux nouveaux voyages en Irlande, sur le thème : « Dublin, ville rebelle », ont été proposés aux élèves de la Section Européenne, qui ont pu découvrir les lieux emblématiques de la lutte contre l’occupation britannique et en faveur de l’indépendance du pays.

     En 2014, pour la première fois les élèves de la Section Européenne ont eu l’opportunité de visiter l’Ecosse, avec pour fil conducteur les particularismes culturels, au sein du Royaume-Uni, qui sont exacerbés ces dernières années et qui pourraient aboutir à l’indépendance dans les mois à venir.

    En décembre 2015, huit élèves ont été sélectionnés pour participer au projet INOMUN (International North Model United Nations) qui est une simulation des Nations Unies, organisée à Lille, pour des élèves appartenant à des sections européennes ou internationales. Les élèves représentent différents états dans différentes institutions de l’ONU et doivent, pendant trois jours, défendre leurs points de vue, en anglais, bien entendu.

    A la fin de leur scolarité au Lycée Alexandre Ribot, les élèves visent, dans le cadre du baccalauréat, à obtenir la mention européenne. Cette mention, qui figure en plus des mentions « classiques » (Assez Bien , Bien ou Très Bien) sur le diplôme, valide, en cas de réussite à l’examen, le cursus des élèves de la section européenne. Dans l’optique de la poursuite d’études supérieures, la formation reçue au cours de ces trois années, ainsi que l’obtention de la mention européenne, sont un atout et peuvent faire la différence pour l’acceptation dans un cursus sélectif (classe préparatoire, établissement d’enseignement supérieur, parcours international, échanges universitaires, programme Erasmus…). Par ailleurs, choisie en tant qu’option, la Discipline Non Linguistique ( histoire et géographie en anglais ), peut, en plus de la mention européenne, faire gagner des points pour le baccalauréat.Elle est la seule qui peut être choisie en plus des autres options facultatives.

     De nombreux anciens élèves de la section européenne ont ainsi poursuivi, où sont actuellement en train de poursuivre leurs études à l’étranger. Plusieurs ont vécu une expérience en Europe : en Angleterre, en Irlande (où certains sont venus nous servir de guides bénévoles pendant les voyages scolaires réalisés), mais aussi en Espagne, dans les Pays Baltes, ou en Slovénie… Certains ont même dépassé les limites du continent, en passant une année au Canada, ou en Californie, aux Etats-Unis,mais également en Argentine, au Mexique ou encore au Cambodge...

des pays où la langue de la section est parlée.