Visite des Américains en 2011

VISITE DES AMERICAINS DE LA WINONA HIGH SCHOOL

En juin 2011, les élèves de la section européenne ont accueilli les élèves de l’école américaine de Winona, Minnesota.

Le projet est d’essayer de mener des activités communes, et peut-être, à long terme, d’organiser un échange scolaire.

0102

Après une visite guidée de l’établissement, au riche patrimoine architectural, organisée par Gilbert Fillebeen, les élèves ont partagé un déjeuner au restaurant scolaire, offert par le Lycée Ribot.

0304

Enfin, cette visite, que nous espérons être la première étape d’un projet enrichissant, s’est achevée par une visite de la ville.

0506

Venue d'un écrivain

amina dantonAmina Danton, écrivain en résidence à la «  Villa Mont-noir » est intervenue le 22 novembre de 10 H à 12 H auprès de trois classes de seconde.

Elle a fait paraître son premier roman «  La Tangente » à la rentrée littéraire de 2011. Les élèves avaient préparé l’entretien avec leur professeur de Français. Ils ont posé de nombreuses questions. Le dialogue a porté sur l’écriture de son roman, les personnages, sur l’inspiration, la création littéraire.

Elle nous a aussi informés sur le monde de l’édition et comment elle envisageait son avenir de romancière. L’échange a été fructueux et donne envie de renouveler l’expérience.

Vendredi 28 Novembre

Circuit pédestre à Paris

Notre-damePour éviter les embouteillages, nos professeurs avaient décidé que nous prendrions le RER pour rejoindre le centre de Paris. Durant le trajet nous avons écrit un poème de métro selon une contrainte de l’Oulipo. Revenus à l’air libre au Musée d’Orsay, nous avons déambulé dans  le cœur de Paris jusqu’au Centre Beaubourg.

Beaubourg Nous avons traversé le Jardin des Tuileries, la cour du Musée du Louvre et sa superbe pyramide ; puis franchi la Seine au Pont Neuf qui est paradoxalement le plus vieux pont de Paris. Nous voilà arrivés sur l’Ile de la Cité pour rejoindre la célèbre Cathédrale de Paris de style gothique édifiée en un siècle seulement. Après l’Hôtel de Ville et le Centre Pompidou, nous avons pris notre repas au Flunch.

OulipoPuis nous nous sommes dirigés vers le mémorial de la Shoah où nous en avons appris davantage sur le génocide juif. Nous avons entendu des témoignages touchants et des objets appartenant à des déportés. Notre visite de Paris s’est achevée par une exposition sur l’Oulipo, un mouvement littéraire consistant à composer des œuvres à partir de contraintes, plus ou moins ardues. En repartant, petit détour par les Champs- Elysées et l’Arc de Triomphe.

Désormais nous prenons la route pour la Normandie !

Manon Antunes et Ludovic Niellen.

Lecture

 

Le Musée de l’Oulipo

Oulipo2L’Oulipo est un acronyme signifiant « Ouvroir de Littérature Potentielle ». Ainsi, l’exposition que nous avons pu voir durant une heure laissait place à des œuvres de Raymond Queneau, François le Lionnais (les créateurs du mouvement) et d’autres artistes. Nous avons eu accès à des jeux ludiques comme mélanger des groupes de mots pour créer un poème, déplacer les lettres d’un mot pour en former un autre (ex : opéra donne apéro) et bien d’autres.Oulipo3 Nous avons également découvert le mouvement « Oubapo » qui désigne ici « Ouvroir de Bande dessinée Potentielle ». Cette visite renforça  notre cours au sujet de ce mouvement et nous invita à faire de preuve de créativité à notre tour.

Cette exposition est vivement conseillée pour les littéraires mais pas seulement !

C’est une occasion de s’amuser pour ceux qui le souhaite également !

Valentine Lassue et Claire Licour

 

Le Mémorial de la Shoah

 

Inauguré en 2006, le Mémorial de la Shoah est un des lieux emblématiques du devoir de mémoire et c’est ici que nous nous sommes rendus ce midi.

En rentrant dans l’édifice ultra sécurisé, nous découvrons le « Mur des Noms », là où sont inscrits les noms des 74 000 déportés, victimes de la Shoah. Nous pouvons voir qu’il y a eu beaucoup d’enfants, tous morts au nom de la haine et de l’ignorance.

Ensuite, nous nous sommes rendus dans la crypte, lieu de prière et de recueillement, un endroit vide, noir et froid, uniquement éclairé par une petite flamme, au milieu de l’étoile de David sculptée sur le sol. Une inscription est gravée sur le mur du fond et témoigne de la douleur du peuple juif. Nous continuons notre visite à travers le temps, et nous avons pu constater les souffrances de ces millions de personnes tout au long de cette période sombre de l’histoire. Des simples persécutions au génocide tous ces gens sont morts parce qu’ils sont nés

Les larmes aux yeux et la tristesse dans le cœur, nous avons pu, grâce à ce Mémorial, nous souvenir de ce dont l’Homme est capable.

Rémi HURTREZ et Louis DARQUES

 

L’aventure du poème de métro

Dans la promiscuité du métro

Avec en main nos stylos,

Nous nous lançons dans la rédaction

D’un poème de métro plein d’émotions

Suivant l’exemple des Oulipiens

Le métro avance, nous composons

Le métro s’arrête, nous écrivons

Nous avançons au  rythme surhumain

D’un seul vers par station

Mais que se passe-t-il ?

Les stations défilent

Sans que nous nous arrêtions

Les crayons sont arrêtés,

Les visages éberlués,

Et nous attendons,

L’arrêt que nous espérions

Finalement,

Sur la feuille, 5 vers seulement

Le trajet est fini,

Le poème aussi.

Sarah V.

Une ruche au lycée

L'abeille, une sentinelle de l'environnement :

rucheMes aïeux ont 80 millions d'années !

Ce que j'aime :

  • Des fleurs sans pesticide.
  • De l'air pur.
  • Le respect des visiteurs.
  • Un lycée sans pollution.

Sans moi la nature meurt car j'assure.

Maintenant, nous sommes au lycée mais plus pour très longtemps. Notre nouvelle maison se situera près des Glacis à Saint-Omer, chez un ancien apiculteur.

Dès septembre nous vous offrirons notre miel !